OCÉAN MER

IMG_5880-3

D’après le roman d’Alessandro Baricco – Traduction Françoise Brun

Note d’intention 

200 personnages – sept naufragés de la vie

Une pension : Almayer – au bord de l’Océan, mais inconnue des géographes

Un radeau, perdu en pleine mer – à la dérive

Une odyssée – de 1816 à aujourd’hui.

Océan mer n’est pas seulement un roman. Océan mer est une vague déferlante : inattendue, effrayante, jouissive.

Océan mer ne raconte pas uniquement la rencontre d’une poignée de personnages dans une étrange pension, tenue par des enfants. Océan mer est le terreau de ce qu’ils ont été, de ce qu’ils sont et de ce qu’ils craignent de devenir.

Océan mer ne met pas en évidence des caractères, des paysages ou des solitudes attendant patiemment leur sort. Océan mer mord les personnages et les oblige à se voir eux-mêmes au plus profond du ventre de la mer. Un ventre fétide, abominable et terrifiant qui est tout, sauf cette mère retrouvée et douce que chacun espérait.

Dans Océan mer, il n’est plus temps de rêver, il est temps d’avancer jusqu’au point de non-retour. Il est temps de se lever, de ne plus céder à la peur et de venger son amour, ses amours.

Océan mer, ce n’est pas le passage à l’âge adulte. Que l’on ait 16, 38 ou 63 ans, Océan mer est le retour perpétuel de l’affrontement contre la solitude, la peur et l’épuisement.

Face à cet Océan mer, c’est un miroir criant de vérité qui se révèle à nous. Mais cette vérité, qui se noie dans son propre sang, qui croît là où l’Homme s’humilie, triomphe là où l’Homme pourrit, est-ce une vérité faite pour nous ? Et de qui est-ce la vérité ?

Océan mer n’est pas seulement un récit, un poème en prose, un livre d’aventure ou de philosophie. C’est une épopée.

Mais aussi, une comédienne et un plateau nu.

Avec  

Marie-Charlotte Dracon

Mise en scène et adaptation 

Amélie Chalmey

Musique  

Clément Mirguet

Création lumières  

Ludwig Elouard

Visuel 

Lauren Toulin

Production

Alchimie Compagnie

Co-productions

L’Etincelle – Théâtre de la ville de Rouen
Le Théâtre du Château – Eu
Le Rayon Vert, scène conventionnée – Saint Valéry en Caux

Avec le soutien

de la Ville de Rouen et du Département de Seine-Maritime

Spectacle accueilli en résidence

à la Maison de l’Université – Mont-St-Aignan, au Théâtre des Bains-Douches – Le Havre, au Théâtre de l’Arsenal – Val de Reuil.

Remerciements

Thomas Cartron
Yann Dacosta, Compagnie le Chat Foin
Christine De Cintré
Jefferson Desmoulains
Rémi Dessenoix
Hérvé Grignon
Grégoire Lerat – Théâtre en Seine – Duclair
Rémi Pacault
Julie Rodenbour
Lauren Toulin
& toute l’équipe de l’Etincelle, théâtre de la ville de Rouen

Création le 24 avril 2017, à l’Etincelle – Rouen

11698700_114906388849682_778206270077042669_n

Publicités

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :